+687 257257
contact@strategic.nc

Jour : 24 avril 2019

L’Avenir en confiance présente les visages de sa liste, LNC 24.04.2019

Sonia Backès a présenté hier sa liste en province Sud, mélange entre élus expérimentés et jeunes militants venus des trois partis.La liste de l’Avenir en confiance a été déposée la semaine dernière. Elle a été vrifiée et validée par le haussariatSonia Backès en tête, Thierry Santa en deuxième position, suivi de Virginie Ruffenach puis de Gil Brial. Les leaders de la liste l’Avenir en confiance ont présenté l’intégralité de leur liste pour la province Sud, hier au Mont-Dore. Elle a été déposée la semaine dernière au haut-commissariat, a été vérifiée puis validée.Une des caractéristiques de cette liste est sa relative jeunesse puisque la moyenne d’âge est de 43 ans et que l’on trouve plusieurs trentenaires dans les positions éligibles. Autre caractéristique, elle opère un savant mélange entre des représentants des trois formations qui la composent : les Républicains calédoniens, le Rassemblement et le Mouvement populaire calédonien.Cette liste se veut également multiethnique. On retrouve Laura Vendegou à la septième place et NaïaWateou à la onzième. Cette jeune femme a acquis une expérience de la gestion administrative en travaillant au Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Il y a également deux Wallisiens en position éligible.SOCIÉTÉ CIVILEOn trouve aussi des personnes venues de la société civile, et particulièrement des petits entrepreneurs pleinement en phase avec le discours libéral qui se tient ici. « Pour préparer les prochains référendums et construire l’avenir de la Calédonie, nous pouvons nous appuyer sur une nouvelle génération, mais aussi sur des personnes bénéficiant d’une expérience pour discuter de l’avenir institutionnel » résument les membres de la liste. « Nous avons choisi des gens fiers de leurs convictions, des gens en capacité de gérer les institutions car la Calédonie va mal et il faut changer des choses. Nous avons aussi choisi des gens qui seront en capacité de négocier un avenir institutionnel et le maintien de la Calédonie dans la France », insiste la tête de liste Sonia Backès. On retrouve donc les incontournables des trois mouvements. Philippe Blaise, élu au Congrès et spécialiste des questions financières et budgétaires est en sixième place; Christopher Gygès, actuel membre du gouvernement, est en huitième position ; Isabelle Champmoreau, ex-membre du gouvernement est neuvième sur la liste. On retrouve aussi Brieuc Frogier à la douzième place et Muriel Malfar à la treizième.

24 listes déposées pour les provinciales, LNc 24.04.2019

24 groupes politiques disent avoir déposé leur liste avant la date limite, hier. Elles doivent encore être validées par le haut-commissariat, qui procède aux dernières vérifications.Les listes comportent cinquante noms dans le Sud, 32 dans le Nord, et 24 dans les Îles. Au total 910 électeurs sur 169 617 sont candidats.Difficiles à rassembler pour les uns, difficiles à classer pour les autres… Le casse-tête des listes aux provinciales a pris fin hier soir. Du moins du côté des partis et des mouvements politiques qui avaient jusqu’à 18 heures pour déclarer les noms de leurs candidats. Au haut-commissariat, on travaille toujours à vérifier l’identité et l’éligibilité de chacun d’entre eux. En attendant la validation officielle, 24 têtes de listes disaient avoir fait la démarche hier soir. C’est neuf de plus qu’en 2014, mais loin du record de 2004, quand 31 listes avaient été enregistrées.■ Compétition rude et désistement au SudAvec onze groupes en lice – contre six seulement en 2014 -, 550 électeurs figurent sur des listes du Sud. De nombreux regards sont tournés vers le bras de fer entre Calédonie Ensemble, dont la liste sera bien tirée par Philippe Gomès, et l’Avenir en confiance, liste d’union conduite par Sonia Backès. Mais ils ne seront pas seuls côté loyalistes : le Rassemblement national, mené par Alain Descombels, l’Eveil océanien, mouvement communautaire de Milakulo Tukumuli, ou Destin commun calédonien, conduit par Giovanni Talafili comptent marquer des points. De même que Calédonie Nouvelle et Réunie (CNR) qui a déposé, en toute fin de journée hier, une liste tirée par Edouard Leoni. En revanche, le Roc pluriel, de Mikaele Tuifua ne participerait pas au scrutin suite à une « erreur matérielle » .Côté i ndépendantistes, l a liste FLNKS-Sud, menée par Roch Wamytan, rassemble des militants UC, Palika, RDO, UPM et Dus. Le Parti travailliste fait, lui, cavalier seul, avec une liste emmenée par Cyprien Kawa. De même que Mouvement néo-indépendantiste et souverainiste (MNIS) de Luther Voudjo.Enfin, deux listes, l’Alliance citoyenne pour la transition démocratique, écologique et solidaire (Act) de Martine Cornaille et Construire autrement de Joël Kasarherou se disent non alignés sur les blocs pro et anti-France.■ Pas d’alliance dans la province des ÎlesAvec sept listes différentes – contre six en 2014 – la province des Îles n’a pas été propice aux alliances. Ainsi, la liste UC – FLNKS, tirée par Jacques Lalié et où figure le président sortant Néko Hnepeune, fera face à celle du Palika, conduite par Charles Washetine. Mais il faudra aussi compter sur le MNIS, mené par Germaine Bishop-Nemia. Contrairement à ce qui avait été annoncé depuis plusieurs semaines, le Parti travailliste, tiré par Louis Kotra-Ureigeï, et le LKS ne feront pas alliance. Le parti de Basile Citré a constaté, dès dimanche, à Maré, le désaccord des deux formations sur la tête de liste. C’est Oméra Naisseline, la belle-fille du fondateur du parti, Nidoïsh Naisseline, qui mènera la liste LKS. Pas davantage d’alliance côté loyaliste : Avec nous, liste menée par Simon Loueckhote et soutenue par l’Avenir en confiance, fera face à Nouvelle vision des îles, liste soutenue par Calédonie ensemble et emmenée par Jean-Éric Naxue.■ Dans le NordOn retrouve les mêmes divisions dans le Nord, mais avec : face à la liste Uni de Paul Néaoutyine, Daniel Goa mène l’UC-FLNKS, Axelle Normandon le MNIS – Nord et Rock Daoui une liste Parti travailliste – Osons le changement. Les nonindépendantistes d’Agissons pour le Nord, liste conduite par Alcide Ponga feront face à la liste Calédonie ensemble tirée par Gérard Poadja.